Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2005

Révélations

J'ai trouvé sur un parking, de nuit, une demande de révélations, 20 pour être précis. Me voilà bien embêté. Je vais vous faire une première révélation (appelons la "zéro", c'est un essai) : je suis allé subrepticement jeter un oeil sur ce que les autres ont écrit. Pas difficile, on ne peut pas vraiment les manquer, ces "révélations" (variante : "confessions", mais j'aime moins, parce qu'il y a une notion de culpabilité).

J'en ai lu, allez, une bonne vingtaine, peut-être même trente. Et deux choses m'ont surpris. D'abord, autant que j'ai pu en juger, ce pas-tout-à-fait-un-questionnaire a été fait sérieusement. Je veux dire par là qu'apparemment, même avec humour, les révélations faites sont peu ou prou sincères.

Bien sûr, il ne fallait pas s'attendre à de grosses révélations, pas forcément ce qui est grave, mais ce qui est difficile à assumer. On parle ainsi pas mal de sexe, d'expériences sexuelles diverses et variées (ce qui a plutôt un impact valorisant) mais très peu de ce qui pourrait être dévalorisant : il n'y a pas de mauvais coup (homme ou femme) parmi les blogueurs ! C'est plutôt rassurant...

Et pour le reste c'est pareil : on trouve des choses plus ou moins hors normes, à condition que cela puisse être retourné ou présenté de façon à valoriser l'auteur (vol à l'étalage par exemple, à condition que cela appartienne au passé).

Et ça marche ! C'est en effet ma deuxième surprise : quoi que puisse dire le blogueur, et si l'on en croit les commentaires, son image en sort plutôt grandie. Ga-ran-ti !

La véritable originalité consisterait donc à, tout en étant sincère et franc, faire des révélations qui nuisent gravement à la réputation, raconter les trucs qui foutent vraiment la honte, les trucs impossibles à valoriser malgré toute la bonne volonté des lecteurs. Et pourtant, je suis sûr que tout le monde a ça en magasin...

Mais bon, je ne me sens pas prêt à briser les dernières illusions de mes groupies lecteurs. Je ne tiens pas non plus à vous faire fuir. Alors je vais éviter : on te croit si facilement quand tu dis du mal de toi-même, comme si tu étais plus capable de discernement dans le dénigrement (si je dis que je suis beau, on va me demander une photo pour le prouver, si je dis que je suis moche, je serai cru sur parole...).

Tout ça pour dire que je vais essayer de faire 20 révélations.

Mais pas maintenant.

Pas en une seule fois.

En 20 notes... tant qu'à faire, en ces périodes de maigre imagination !

Et à défaut de révélation de ma part, au moins une chose vous est révélé : la vache (ou "putain !" ou "mon dieu"), il n'est pas simple ce garçon... (version moins péjorative de "il se prend vraiment la tête").

02:20 Écrit par Schleuder | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : révélations, questionnaire, schleuder

Les commentaires sont fermés.