Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2005

8 euros, c'est...

... au choix :

- mes courses du jour : une petite boîte de cassoulet, gâteau de riz (en promo), 4+2 gratuites tranches de jambon (en promo aussi - immanquable, je ne vous dis pas les galettes après), un kilo de litchis - de quoi manger 1 jour et demi ;
- une après-midi sympathique à boire des cafés avec un blogueur ;
- 8 jours de connexion à Internet ;
- un forçage de chèque.


Y'a quelque chose qui ne va pas ? un truc qui vous choque ?

Je vois : vous ne savez pas ce qu'est un forçage de chèque. Allez, ne niez pas. J'ai bien vu votre air... Un "forçage de chèque", c'est quand un chèque est présenté à votre banque, que votre compte n'est pas assez approvisionné et que votre banquier magnanime vous avance en quelque sorte la somme qui manque au lieu de rejeter le chèque (30 euros le rejet).

En l'occurrence, 23 euros de dépassement, couverts moins de deux heures après l'appel du voleur banquier par un transfert de fonds depuis mon compte en Suisse.

Merci la Caisse d'Epargne !

01:55 Écrit par Schleuder | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chèque, forçage, triscotte, triscottes

Les commentaires sont fermés.