Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2006

Prier est dangereux pour la santé

Surtout pour les autres d'ailleurs. Une étude récemment publiée dans le American Heart Journal le prouve.

L'étude a porté sur des malades opérés du coeur. Ils ont été répartis en trois groupes : les deux premiers ont été avertis que l'on allait peut-être - ce mot a de l'importance - prier pour la réussite de l'opération. Des religieuses (catholiques et protestantes) ont effectivement prié pour le premier groupe, le second étant laissé à lui-même.

Le troisième groupe a été en revanche averti que l'on allait effectivement prié pour eux (ce qui fut fait).

Résultats ? Les cas de rechute dans le troisième groupe ont été nettement plus nombreux que dans les deux premiers groupes (pour lesquels en revanche il n'y a pas eu de différence significative).

Les auteurs de l'étude avancent l'hypothèse que les malades du troisième groupe ont interprété le fait qu'on prie pour eux comme le signe qu'on avait guère de confiance dans le succès de l'opération, d'où du stress supplémentaire.

Quant aux petits malins qui voudraient voir dans le résultat concernant les deux premiers groupes la preuve que Dieu n'existe pas, je leur dis "Halte aux conclusions hâtives !", car il se peut tout simplement que Dieu ait eu autre chose à faire, où que, averti de l'expérience, il ne soit pas intervenu.

En attendant, moi qui ne crois pas en Dieu, je prie quand même, mais je ne le dis pas, même quand ça marche.

12:00 Écrit par Schleuder | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prier, religion, guérison, triscotte, triscottes, dieu

Les commentaires sont fermés.