Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2006

21 avril 2002 : ça ne fait que 4 ans...

Ce 21 avril 2002, tout le monde s'en souvient, c'est le coup de tonnerre : Le Pen participera au second tour de l'élection présidentielle !

C'est la levée de boucliers, on entame les clameurs : honte à la France, pays fasciste, que va penser de nous le reste du monde, comment cela est-il possible... j'en passe et des meilleures.

Et de sortir la boîte à explications : le Français est protestataire, il vote toujours contre jamais pour, et puis souvenez-vous, la collaboration, le pétainisme n'est pas mort, cette France moisie qui n'accepte pas la modernité... j'en passe et des meilleures.

Et de passer à l'action : la manifestation... parce que le Français, de gauche surtout, aime manifester, ça oui il aime. La manif, c'est bien, l'ambiance est exaltante, les vieux, les jeunes, quelques gens de droite aussi. La fraternité, la vraie, la modernité contre la France moisie, on est entre gens bien.

Puis le soulagement : Chirac élu avec 82% des votants. Mon Dieu quelle surprise ! On a bien fait de manifester. Et puis Chirac, on ne l'aime pas (on est de gauche quand même -et puis il a tellement magouillé aussi), mais on a voté pour lui. On a sauvé la démocratie. Allez, médailles pour tout le monde...

Printemps 2004 : élections européennes et régionales. Souvenez-vous, le vote de protestation ne sert à rien. Regardez à quoi ça nous a menés... Voter Chirac une fois de plus, non vraiment ça serait trop dur (ce sont les psys qui se frottent les mains)... Triomphe de la "gauche"... Ah ces guillemets qui changent tout...

Le PS croit être de gauche. Pire, il croit être LA gauche, la moderne, celle qui a conscience des réalités. Une vraie gauche responsable quoi...

Une gauche de merde oui. Une gauche dont le seul bilan (positif) est le PACS et l'abandon de la peine de mort...

Une gauche qui oublie que si le vote d'extrême droite existe ce n'est pas parce que ces électeurs sont moisis. C'est parce que la crise, le chômage et la vie difficile, ils se la prennent dans la gueule tous les jours. Racistes eux ? Fascistes ? Non, instinct de survie. Envie de gueuler qu'ils existent. Marre d'être traités de "beaufs" à tout bout de champ... Marre de voir toutes ces stars "de gauche" demander la régularisation sans condition des sans-papiers... Et nous alors, on est quoi ?

Les classes populaires ne votent plus à gauche... Réponse de la gauche : ce sont des beaufs incultes qui ne peuvent qu'être sensibles au discours simpliste du FN...

C'est tellement simple. Tellement satisfaisant pour notre bonne conscience de gens intelligents et éduqués (on ne vote pas FN nous - on est donc modernes et intelligents - CQFD)...

Mais si ce vote était le dernier moyen qu'ils restent à ces gens que l'on n'écoute pas mais qui sont paradoxalement ceux qui ont le plus souffert de la désaffection de la gauche pour le social, de sa soumission à l'économie ultralibérale, à la mondialisation....

Franchement, si une élection présidentielle avait lieu aujourd'hui, peut-être que Le Pen ne serait pas au second tour, mais croyez-vous vraiment qu'il ferait moins de voix ? D'où l'utilité des manifs...

29 mai 2005 : ces gens, et bien d'autres ont encore protesté, honte pour la France soi-disant... Et alors ?

Voilà, à part la dernière phrase, ce que j'écrivais il y a un an. Et je n'ai pas envie d'en changer une virgule. Parce que les solutions radicales, si ce n'est simplistes, rencontrent de plus en plus d'écho... mais bon, pour la réflexion, on attendra que tout ce beau monde ait fini de s'étriper pour 2007.

PS du 17/11/2006 : je profite de ce transfert pour signaler une réaction plutôt critique à ce texte, réaction qui me semble bien symptomatique de ce que je tente justement de dénoncer. Sans doute que je m'y prends mal !!

20:00 Écrit par Schleuder | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 21 avril, jospin, le pen, socialiste, triscotte, triscottes

Les commentaires sont fermés.