Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2006

NécroBlogie

La mémoire, c'est un truc assez bizarre. Je ne parle pas de la mémoire qui vous permet de retenir qu'Innocent VIII était pape en 1486 ou que 8x7 font 56... Mais de la mémoire qui fournit -à profusion- des souvenirs, vrais ou faux, mais tellement bons.

Quand parfois, je passe par certains lieux que j'ai abondamment fréquentés, ou pas d'ailleurs, il arrive que les souvenirs se saisissent de moi. Je ne me souviens pas toujours de ce que j'ai dit ou de ce qui s'est passé, mais les impressions sont parfois si fortes que j'en ai les yeux tout humides (non je ne pleure pas, enfin très rarement, et pas dans ces conditions).

C'est dans ces moments-là que je repense à tous ces gens que j'ai perdus de vue, tellement que je ne saurais pas quoi leur dire si je les revoyais (j'improviserais, faudrait bien). C'est aussi dans ces moments-là que la légèreté de la vie m'apparaît le plus, légèreté qui paradoxalement peut-être, me regonfle en énergie.

Je vois alors avec lucidité ce qu'est ma vie. Sans doute pas une vie terrible puisque mon passé revu et corrigé par la nostalgie me paraît si heureux. Mais je m'égare.

Pourquoi je vous raconte tout ça ? Ah oui, pendant ces moments ("d'éternité" dit-on parfois quand on ne craint plus le cliché ), la force (pas celle de Luke) me revient et les décisions à prendre m'apparaissent évidentes.

Bon d'accord, souvent l'enthousiasme passe et je remets à plus tard. Parfois pourtant, la décision fait son chemin. C'est ainsi que j'ai décidé d'arrêter ce blog. Je mentirais si je disais que c'est une décision facile à prendre. Mais c'est nécessaire tout autant que symbolique. J'ai besoin de me retrouver face au néant. Déjà, j'ai peur, ce qui n'est pas plus mal. La peur est une motivation comme une autre !

Je précise enfin, au cas où ce serait nécessaire, que cet arrêt ne veut pas dire que je souhaite couper les liens avec tous ceux que j'ai rencontrés ou avec qui je corresponds. Bien au contraire, je serais toujours ravi de les revoir et/ou de les lire. Mais il n'y a pas besoin du blog pour ça, sauf peut-être la rubrique "Contacts" (si ça ce n'est pas un appel discret).

Alea jacta est... (et merci à tous).

00:20 Écrit par Schleuder | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Blog, Triscotte, triscottes, mémoire

Les commentaires sont fermés.