Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2006

800 millions de crève-la-faim... et moi et moi et moi

Les humoristes ne sont pas toujours drôles. Je ne vous apprend rien. Mais parfois, ils sont bien utiles. C'est en tous les cas ce que m'ont inspiré les canulars de Dahan consacrés à une affaire déjà oubliée (elle a plus de 24 heures), les expulsés de Cachan.

Il est assez intéressant de voir que l'on trouve sur Internet des infos qui nous permettraient d'éviter de dire n'importe quoi mais que nous ne le faisons pas. J'invite par exemple ceux qui ne peuvent plus s'empêcher de qualifier de "dérapage" le discours de Benoït XVI dont on a tant parlé d'aller le lire entièrement. C'est plus fatigant qu'un 20heures à la télé, mais c'est instructif, au moins sur la façon dont les médias traitent l'information. C'est par ICI.

Pour en revenir aux canulars de Dahan, il est là aussi fascinant de voir que les seules choses qui ont filtré dans les médias sont les propos du préfet parlant des Africains qui n'ont pas de leçons à nous donner en matière d'assassinat.

Même si j'ai parfois des doutes en lisant les commentaires laissés sous les canulars, il me semble évident que le préfet, dans des termes certes directs, ne fait qu'exposer la situation telle qu'elle est : à savoir qu'un hébergement plus décent est possible dans un collège proche du gymnase, que ce collège est propriété du Conseil général, que ce même Conseil général (communiste) prend pour prétexte que ce collège est "loué" à la commune de Valenton pour écarter cette solution, que ce toujours même Conseil général préfère proposer de prendre en charge des frais de lourde rénovation pour des bâtiments désaffectés.

Le directeur de cabinet du président de ce CG l'affirme haut et fort : l'Etat expulse, l'Etat doit reloger. Et les expulsés dans tout ça ? De bien belles images pour les JT...

Bref, d'un côté on a Sarkozy qui veut faire un exemple sous prétexte de squatteurs en danger. Mais que l'on sache, des squats, il y en a d'autres. Et tant qu'ils ne brûlent pas, tout le monde s'en tape...

De l'autre, on a des élus, dits "de gauche", qui n'ont en tête qu'une chose : se faire passer pour des humanistes et faire passer Sarkozy pour un fasciste.

Autant la complaisance médiatique vis-à-vis des grosses ficelles du premier m'insupporte, autant le comportement des seconds me dégoûte profondément.

Mais je ne crois pas qu'on puisse y faire grand chose : nous sommes maintenant enfermés dans une rhétorique qui fait passer toute réserve, même minime, envers l'immigration et les immigrés comme raciste. Il n'y a plus d'argumentation, il n'y a plus que de la stigmatisation...

Il y a pourtant sûrement beaucoup de choses sensées à dire sur ce sujet, sur la politique à mener concernant l'immigration, parce que oui c'est un vrai sujet, parce que oui, 800 millions de crève-la-faim, ça doit inciter à réfléchir...

Bref, rendez-vous en 2007 paraît-il...

19:15 Écrit par Schleuder | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : économie, médias, humoriste, dahan, cachan

Les commentaires sont fermés.