Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2007

Nouvelles du front

2007, année d'élections, ça vous l'aurez bien compris. Le plus dur, ça reste quand même de choisir un candidat. Ou, à défaut, de procéder par éliminations successives (trop réussie l'introduction... surtout pour une note où je vais surtout laisser parler les autres !).

François Hollande, le principal défaut de Ségolène "sourires-oui-rire-non" Royal (dixit Montebourg), a répondu à une interview publiée dans les Inrockuptibles de je ne sais quel mois (je ne l'achète pas, trop cher pour ce que ça pourrait m'apporter) et certaines de ses réponses, aussi peu surprenantes soient-elles, me conduisent à commencer cette série d'éliminations. Magie d'Internet, on retrouve (pas aussi facilement que je le pensais !) les retranscriptions de cette interview concernant l'affaire Clearstream.

Voilà ce qu'aurait déclaré (le conditionnel vient du fait que les retranscriptions ont été faites dans un article vraisemblablement écrit par un gauchiste - et qu'il ne faut jamais faire confiance à un gauchiste en ce qui concerne la politique. Donc si jamais quelqu'un possède le numéro des Inrockuptibles suscité, lui serait-il possible de vérifier la transcription et de m'avertir s'il y a un truc qui cloche ? Merci d'avance...) :

2006 fut aussi l’année du retour des scandales, des affaires, des révélations, avec leurs gorges profondes, leurs corbeaux, leurs faussaires. Des généraux supposés garder des secrets qu’ils retracent, comme des moines copistes, dans les cahiers à spirale ; des industriels, spécialistes de géopolitique, qui se vengent de l’ingratitude de leurs patrons en dénonçant leurs rivaux par la manipulation de faux listings ; des informaticiens sans scrupule qui trompent des journalistes sans méfiance, lesquels font tomber dans des pièges des juges sans défense ; et je n’oublie pas les ministres qui utilisent les acteurs précédents à des fins de déstabilisation d’un ou plusieurs de leurs collègues du même gouvernement à côté de qui ils siégeaient pourtant, comme si de rien n’était, chaque mercredi autour de la même table pour régler, paraît-il, les grandes affaires de l’Etat.

De cette affaire Clearstream, les Français n’auront sans doute rien compris. Blanchiment d’argent sale ? Conflits de personnes au sein d’une grande entreprise européenne (EADS) ? Ou machination politique ? Mais y avait-il quelque chose à comprendre autre que le dérèglement des mœurs, des usages, des pratiques ? « Clearstream » n’est un scandale que parce qu’a été mis à jour le climat de haine dans lequel vivent les protagonistes d’un régime finissant. Quand il n’y a plus au sein d’une famille politique ni débat d’idées ni choix démocratique du successeur légitime, c’est le règlement de comptes qui fait office de sélection. Ce n’est plus le meilleur qui gagne, mais le survivant.

La seule chose qu'il semble retenir de l'affaire Clearstream, c'est ce que j'appelais l'affairette Sarkozy/Villepin. Ce qui me choque (parce que oui je suis choqué), c'est que lui-même puisse n'utiliser cette histoire que dans une rhétorique politicarde... J'espère pour lui qu'il n'est pas assez stupide pour croire que Clearstream se résume à ça. C'est pourtant ça qu'il choisit de retenir,le "regardez comme ils sont vilains mes adversaires".

Et ça, ça ne peut plus passer. Clearstream, ce n'est pas que du blanchiment d'argent sale. Clearstream, c'est de l'évasion de capitaux, de la disparition d'investissements. D'énormes sommes que des grandes entreprises ou de richissimes personnes font passer à l'as. Et cet argent, net d'impôt, il vient de nos poches à nous, pauvres consommateurs qui payons tout un peu plus cher et qui gagnons toujours moins pour le travail fourni.

Et ça Monsieur Hollande fait comme si ce n'était rien... alors que Clearstream est justement au coeur du fonctionnement économique actuel, qui essoufle le plus grand nombre au profit d'une poignée, Clearstream c'est la réalité corrspondant à ces discours absurdes sur les bienfaits de la mondialisation, les vertus du travail etc. Par Clearstream, nous nous appauvrissons tous...

Alors, voilà, décidément, je ne peux me faire à l'idée que ce PS là soit ce que j'attends.

Exit Madame Royal.

PS : Denis Robert a rédigé une lettre ouverte à François Hollande après cette interview.

19:05 Écrit par Schleuder | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : Clearstream, Hollande, Royal, PS, Triscotte

Commentaires

Censuré pour cause de publicité clandestine.

Écrit par : brebis galeuse | 21/01/2007

C'est pas faux. Mais finalement, c'est à dire que l'affaire Clearstream à tellement été résumée à un débat politico-politicien, que même les politiques qui ne faisaient pas parti de l'affaire, on tendance à penser que ce n'était que CA.
C'est pas ce que dit Hollande qui me choque, après tout, il ne fait que répandre une opinion commune sur cette affaire. Le choqueant, c'est que les journalistes n'aient pas traités l'affaire autrement qu'un combat entre Villepin et Sarkozy.

Écrit par : Alef | 22/01/2007

j'étais en Allemagne pendant cette affaire, et j'ai pas trop suivi.

Écrit par : Fiörgyn | 23/01/2007

Bah! alors?
Tu n'as pas regardé hier soir Fogiel?
On est tous invités aux réunion consultatives du PS...
Tu va pouvoir donner ton avis, contruire le programme de Sego AVEC Ségo, c'est ça le nouveau PS...
C'est ça qui est beau chez Sego!

Ca fait pas rêver, hein? non...? ;op

Écrit par : Patou | 24/01/2007

mais comment on va faire au deuxiéme tour?
on va lacher la merde pour la merde...
faudra rester au lit?

Écrit par : tarmine | 25/01/2007

Le niveau de cette campagne est décidément affreusement bas, et même carrément affligeant... Tout ça ne vole pas bien haut et j'en vient à regretter le candidat Chirac qui avait brillament mis l'accent sur la fracture sociale et l'insécurité...

Écrit par : peebee | 25/01/2007

Alef> tu es bien gentil avec Hollande ! L'affaire Clearstream, la vraie, n'est pas secrète, les livres de Denis Robert, notamment Révélation$ sont accesibles... Non, décidément, je ne peux croire en sa naïveté. Et quand bien même, cela n'inciterait pas à voter pour lui ou son parti, qui ne semble pas voir que le fond du problème est là, dans le domaine financier.

Fiörgyn> Disons que quelqu'un s'est amusé à ajouter dans les vrais listings des noms de possesseurs de comptes chez Clearstream, comme Sarkozy par exemple. Etait-ce pour nuire à Sarkozy ou pour décédibiliser les listings, difficile de savoir ! En tous les cas, il semblerait que Villepin ait été au courant que Sarkozy figurait dans ces listings trafiqués mais ait oublié d'avertir son collègue du gouvernement...

Patou> content que tu passes par là ! C'est le cadre de discussion qui ne me convient pas au PS... Donc discuter à l'intérieur de ce cadre ne m'intéresse pas.

Tarmine> il n'y a QUE des candidats de merde. Je crois qu'on a atteint le fond en ce domaine. Alors va savoir ce qui va bien pouvoir arriver après...

peebee> je ne me souviens pas de campagnes de haut niveau. C'est juste peut-être qu'après Mitterrand, qu'après Chirac, on en est sûr maintenant : tout ces gens ne sont que foutaises. Quant à regretter les discours bidon de Chirac, je n'en suis pas là !

Écrit par : schleuder | 27/01/2007

Et Bayrou, mon cher, vous êtes vous intéressé à son programme?... enfin je dis ça...

Écrit par : profdisaster | 01/02/2007

profdisaster> non pas vraiment... mais je dois avouer que son comportement actuel me laisse penser qu'il pourrait être un recours lorsque je mettrai mon bulletin dans l'urne.

Écrit par : schleuder | 03/02/2007

2007 année d'érection ? Choisir le plus dur ? Ségo banderait-elle du clito ? Sarko a-il levé le petit doigt? Le bandé (borgne) dresse-t-il un bras nostalgique?

Écrit par : erectus | 23/02/2007

Ha !J'oubliais le jeune François (non pas Mitterrand celui ci n'est plus dans la course!Bien que ?) Non je parle du Bayrou , un peu comme le dahut !Mythique ! Qui prend chaque jour son comprimé de viagra électoral Juste pour entretenir son "moral" au plus haut

Écrit par : erectus | 23/02/2007

Une analyse politique qui ouvre bien des perspectives...

Écrit par : profdisaster | 23/02/2007

erectus> merci de ton passage par ici. Le schmilblick a particulièrement bien progressé grâce à toi !

Profdisaster> c'est le charme de notre époque : les étiquettes valsent (et pas que dans les supermarchés).

Écrit par : schleuder | 25/02/2007

Les commentaires sont fermés.