Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2007

La culture, c'est ce qui reste etc.

Dans la série "Paris c'est super, y'a plein de trucs... mais en fait non, c'est chiant", je m'en vais vous parler aujourd'hui des expos. L'expo, c'est LE truc des parisiens. Quand je dis à des mais de passage que je ne vais pratiquement jamais en voir, ils me regardent comme si j'étais un extra-terrestre.

Recevant la semaine dernière un couple d'amis dont la partie mâle travaille dans un musée et passe prochainement un concours d'attaché à je-ne-sais-plus-quoi, nous nous fîmes un devoir de participer à sa préparation. Je passe vite fait sur la collection permanente de l'Institut du Monde arabe, pas assez riche à mon goût, et surtout sans explication des contextes. Signalons quand même que la boboattitude atteint ici un de ses petits sommets quand le thé à la menthe vaut 5 euros et le petit gâteau 3 euros pièce.

 Le dimanche, nous nous rendîmes au Grand Palais afin d'y visiter l'exposition sur l'art indien à l'époque des Gupta. Evidemment, une exposition magnifique, l'expo qu'il faut voir en ce moment à Paris, blabla blabla...

Je ne remets bien évidemment pas en cause l'intérêt historique des pièces présentées. Ce que je mets en doute, c'est l'impact auprès des visiteurs de ce genre d'expo. Sans dout proche du néant... Car à moins d'avoir fait une thèse en art indien à l'époque des Gupta, les statues présentées ne vous feront pas plus d'effet que des nains de jardin avec leur Blanche-Neige (rare la Blanche-Neige).

Mais ne nous égarons pas... bref, tout ça pour dire que l'appareil explicatif qui entoure les pièces présentées est nullissime. Un sondage réalisé par mes soins (avec corrections par des méthodes tenues secrètes) montre que 99% (dont moi faut-il le préciser aux esprits vindicatifs) des visiteurs n'ont pas le bagage culturel pour apprécier l'expo. Et 99% des visiteurs ressortent de l'expo avec le même vide culturel sur le sujet que lorsqu'ils sont entrés.

Et malgré les 10 euros qu'il faut raquer pour une petite demi heure de visite (et j'ai lu les textes !), ce genre d'expo coûte fort cher... au détriment probablement des collections permanentes des musées, des différents aménagements possibles.

Voilà par exemple un exemple de conversation surprise lorsque nous sortions de l'expo : "Allo chéri, je suis devant le Grand Palais, j'ai 15 euros en poche et une demi-heure à tuer avant l'apéro, je vais aller faire un tour à l'expo...". Je suppose qu'elle pourra ensuite répandre la bonne parole à cet apéro et aux dîners suivants : "Vraiment, une expo magnifique ! J'ai a-do-ré ! Et puis le Bouddha, il était pas mal foutu quand il était jeune...".

Pour conclure, je ne vous dirai pas que l'expo est nulle, je vous dirai juste que comme un grand nombre d'expos parisiennes (étude effectuée par mes soins le doigt en l'air), je n'ai pas les moyens de l'apprécier et que l'expo elle-même ne me les donne pas ces moyens.

Un conseil donc pour la santé de votre portefeuille et pour la prévention des varices : à éviter !!

18:20 Écrit par Schleuder | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : Triscotte, triscottes, exposition, paris

Commentaires

La plus grande exposition du monde, c'est celle de la connerie... c'est pas demain la veille que ce sera exposé dans un pauvre musée anonyme, hélàs...

Écrit par : LST | 15/04/2007

Comment ça, mon ami, vous ne connaissez pas la civilisation Gupta !? Je vous expliquerais volontiers pour vous aider à combler cette incroyable lacune (je dois avouer que vous me décevez un peu) mais j'ai rendez-vous avec Anne-Charlotte pour aller voir un film lapon, une pure merveille à ce qu'il parraît. Ciao ciao.

Écrit par : Pharamond | 15/04/2007

C'est pourquoi je vais me limiter aux expos à ma portée comme les bateaux-jouets au musée de la marine... Mon âme de grand enfant sera comblée et ça ne me demandera pas un effort surhumain de compréhension...

Écrit par : pietrus | 16/04/2007

moi, je vais rarement aux expos, sauf quand ça touche:
1) un sujet qui touche à ma famille/origines/voyages
2) Sur un sujet que j'aime bien et où je m'y connais un minimum (les impressionnistes par ex.)

Sinon, je zappes, ou alors il faut bcp lire avant...
Mais le plupart du temps, les expos ne sont que des planches d'un livre pour enfant au format 4x4, et qu'on met 1/2h - 1h à lire en ayant eu la joie de perdre 10€.

Écrit par : Fiörgyn | 16/04/2007

C'est bien vrai ça...

Écrit par : marmotte | 17/04/2007

Un vrai Parisien ne va pas voir les expos: il dit "ah, oui, je devrais y aller un de ces jours" et un beau jour il se rend compte que c'est trop tard. Heureusement qu'il y a des amis de passage qui lui permettent d'y aller, sinon il n'en verrait pas une, d'expo, le Parisien - moi compris.

Une remarque : la tendance à la mode dans les musées c'est de rendre totalement illisibles les descriptions des pièces. Ou de vous imposer l'immonde audioguide si vous voulez la moindre info sur les pièces exposées. Berk.

Écrit par : Le Plume | 19/04/2007

Les commentaires sont fermés.