Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2007

Alors, la soupe est bonne ?

Jean-Marie Le Pen aurait salué le "geste démocratique" de Sarkozy qui l'a reçu à l'Elysée. Tout cela après avoir crié haut et fort au complot anti-démocratique qui l'empêche d'avoir des députés à l'Assemblée.

Mais voilà, moins de 5% des voix et pas de remboursement, ça fait mal... Alors quand le Patron siffle...

Pathétique fin de carrière.

13:10 Écrit par Schleuder | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : knorr

Commentaires

Remarque, vu son âge, difficile de lui prédire un avenir florissant... à part pour les couronnes...

Écrit par : LST | 20/06/2007

LST > ptdr c'est clair !

Écrit par : Follalier | 21/06/2007

ça sentait le geste d'adieu, magnanime à peu de frais, pour saluer un ennemi vaincu et mourant, avant qu'il ne s'eteigne.

Écrit par : Fiörgyn | 21/06/2007

A contrario, comment ne pas répondre favorablement à une invitation quand on se plaind d'être ostracisé ?

Écrit par : Pharamond | 24/06/2007

LST> il aurait 20 ans de moins que ça ne changerait pas...

Fiörgyn> vraiment trop cool ce Sarko !!

Pharamons> on a des principes ou on en n'a pas !

Écrit par : schleuder | 24/06/2007

Les principes n'ont rien à voir là-dedans, Le Pen n'a jamais dit qu'il ne voulait pas discuter avec les autres hommes politiques, c'est même tout le contraire, alors quand on lui propose il accepte, je ne vois rien de curieux à la chose.

Écrit par : Pharamond | 25/06/2007

Discuter avec des gens que tu considères comme des moins que rien ? Je ne crois pas que ce soit son genre... Disons que comme tout homme politique, il cristallise des espérances. Et que comme tout homme politique, il les déçoit toujours. Mais bon, il faut du temps pour que ceux qui espèrent s'en rendent compte. Hollande, Royal, Lang, Strauss-Kahn etc. m'ont ouvert les yeux sur la réalité du PS. Sarkozy l'a fait pour ceux qui voyaient en Le Pen un homme politique différent.

Il est bien ce Sarkozy...

Écrit par : schleuder | 27/06/2007

Je te ferais remarquer que Le Pen considère la classe politique "classique" comme il est considéré par elle, je ne vois pourquoi il ferait des courbettes alors qu'il est traité comme le dernier des parias.
D'autre part, il est impossible pour lui de refuser l'invitation (il ne les refuse jamais d'ailleurs) sous peine d'être encore plus ostracisé.
Quant à la soupe, je crains qu'elle ne sois pas très bonne pour cause de d'absence d'ingrédients de qualité.

Écrit par : Pharamond | 28/06/2007

Pharamond> ah bon ? Il critique ce que les autres font mais fait la même chose ? Pas bien ça... Quant à la soupe, bonne ou pas bonne, il y est allé quand même, faisant (à contre coeur sans doute) le jeu de Sarkozy qui sort de ces présidentielles avec l'image, que dis-je l'aura, de "celui qui a ramené les égarés dans le droit chemin".

Écrit par : schleuder | 04/07/2007

pffff!!! Quel naze celui là...

Écrit par : ange-etrange | 04/07/2007

Schleuder : " Il critique ce que les autres font mais fait la même chose ?" C'est à dire ?

Sarkozy a invité toutes les personnalités politiques, Le Pen se considère comme une personnalité politique à part entière, donc il y va. Je ne vois pas où il y a de la soupe. Sarkozy (qui a d'ailleurs refusé de se faire photographier lui serrant la main) en fera ce qu'il veut.

De toute façon, quoi qu'il fasse Le Pen a tort. Il y va il a tort parce qu'il accepte une invitation d'un de ses adversaires, il n'y va pas il a tort parce qu'il refuse une invitation tout en se plaignant de ne pas être invité nul part.

ange-etrange : Très constructif !

Écrit par : Pharamond | 04/07/2007

Pharamond> c'est toi-même qui l'a dit : "Je te ferais remarquer que Le Pen considère la classe politique "classique" comme il est considéré par elle".

La soupe, c'est qu'officiellement il y est allé pour parler de l'Europe, mais que probablement il y est allé pour parler des petits soucis financiers de son parti... c'est du moins ce que je voulais dire par là.

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il était loin d'être triomphant en sortant... et il aurait fort bien pu s'abstenir de parler de "geste démocratique" de Sarkozy.

Et je n'ai dit nulle part qu'il avait tort ou raison d'accepter l'invitation, ce n'est pas la question.

Écrit par : schleuder | 04/07/2007

Oui et... ?

Tu étais dans un placard pour savoir de quoi ils ont parlé ?

Que le système d'élection aux législatives ne soit aux yeux de Le Pen "démocratique" n'empêche pas que le geste de Sarkozy le soit, ce sont deux choses différentes.

Il est vrai, j'avais extrapolais.

Écrit par : Pharamond | 05/07/2007

Pardon : "extrapolé".

Écrit par : Pharamond | 05/07/2007

Le PEn, c'est comme Séguéla, il a inventé les thèmes et les stratégies, et tout le monde lui a repiqué. Maintenant, il n'a plus que les UV et les fausses répliques pour vivre

Écrit par : sag | 12/07/2007

Kikoo!! Mais que t'arrive-t-il? Plus de note depuis des mois!!! Es-tu malade? lol! Tu me manques affreusement... Bisous..

Écrit par : Une fan | 28/07/2007

Pharamond> certes je n'y étais pas, mais un Le Pen triomphant n'aurait pas salué un "geste démocratique", il aurait fait savoir qu'il "avait fait part au Président de ses vues sur l'Europe et que le Président avait pris l'engagement d'écouter les millions de Français qui m'ont fait confiance". S'il ne l'a pas fait, c'est sûrement que Sarkozy lui a fait comprendre que ses problèmes de trésorerie pouvaient s'arranger s'il était un peu "cool"... Quoi qu'on en dise, ce comportement de LePen était clairement affecté...

Sag> il a su utilisé les thèmes et effectivement, y'en a un qui a joué mieux que lui...

Une fan> envoie-moi un mail (avec photo bien sûr), je verrais ce que je peux faire pour toi...

Écrit par : schleuder | 29/07/2007

schleuder : Si tu le dis... mais permets moi d'en douter, j'ai beaucoup de mal à deviner autant de choses en quelques mots et quelques images.

Écrit par : Pharamond | 30/07/2007

Les commentaires sont fermés.