Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2008

Le mot du jour...

... enfin d'il y a quelques jours.

Depuis que j'ai déménagé à la campagne, j'écoute beaucoup moins les "infos" qui font gloser mais qui n'apportent pas grand chose. Je sais, ça fait un peu "fermé sur soi" que de dire qu'on se tape un peu de ce qui se passe à l'autre bout du monde... Ce n'est pas tout à fait ça en fait... c'est plutôt la sensation que ces informations sont tellement passées à la moulinette qu'on n'apprend de toutes les façons rien, sans parler du fait qu'on ne peut généralement pas faire grand chose. Un avion s'est écrasé en Argentine ? un immeuble écroulé en Pologne ? Des accidents dont on parle parce qu'ils ont atteint le seuil de morts nécessaire...

Bref, si après une période de jeûne, on n'a toujours pas faim, c'est sans doute la marque définitive de la vacuité de ce qu'on appelle aujourd'hui "les infos". Il se trouve cependant que mercredi (ou jeudi ? - je fais des notes de mémoire, et je ne prends plus la peine de vérifier des détails sans importance), sans doute troublé par le silence au bureau j'ai branché sur la radio. Et j'ai donc entendu défiler toutes les émissions de la journée, certaines avec quelque intérêt, d'autres avec ennui, mais j'ai aussi vu passer toutes les "informations", longues et bulletins, flashs...

Et on parlait des élections présidentielles américaines, du moins des candidatures, et un mot revenait souvent que je ne comprenais pas, "cactus", "cocusse", "crocus", un truc du genre. Le type de mot qui débarque d'on ne sait où, repris dans tous les flashs info, puis finalement dans les discussions de bureau ou de bistrot, au sujet duquel vous passez pour un abruti si jamais vous osez demander "Mais qu'est-ce que ça veut dire ?" (au cas où vous auriez l'audace d'insister, vous vous rendriez pourtant compte que la plupart des personnes qui l'emploient ne le font bien souvent que par identification, avec une idée fort vague de son sens).

Bref, un mot utilisé pour "faire local", mais sans véritable utilité.

Pour ne pas vous endormir idiots, je vous mets le lien vers l'article de Wikipédia (libre à vous d'aller voir d'autres sources si ce site vous file de l'urticaire), caucus, et vous verrez après ça que paradoxalement vous n'aurez plus envie d'utiliser ce mot, parce que finalement faisant référence à un contexte trop peu familier alors que les "infos" font comme s'il était évident (toujours la vieille idée qu'il faut s'ouvrir aux autres, ce qui est bien, mais la plupart du temps, on en reste au superficiel, le vocabulaire, le vestimentaire... il est tellement difficile d'admettre que certains contextes nous sont à jamais incompréhensibles, forcément limités que nous sommes ?).

J'en profite pour souhaiter à tous mes lecteurs (ce qui inclut les lectrices) une année 2008 pleine de joies.

16:45 Écrit par Schleuder | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : Caucus, triscotte, infos, manaudou nue

Commentaires

Moi je me contente d'utiliser le mot "primaires" pour qualifier les élections primaires américaines... Serais-je rétrograde ? lol
Bonne année 2008.

Écrit par : peebee | 06/01/2008

Finalement, là-bas c'est comme ici "ils sont caucus les chefs de gaaaarreeee "
Bon, c'est mauvais mais je ne peux résister.
Bonne année toi-même.

Écrit par : le-gout-des-autres | 09/01/2008

eh eh, je l'ai eu en correction sur un jeu de quizz où je corrige, et ça sentait, comme beaucoup de questions posées par les joueurs, trop fort l'information récente pour être durable...
et finalement, l'info, on est capable de la trouver soi-même, et à force forcée, on s'aperçoit vite que ce n'est ni à la télé, ni sur certains radios, et hélas plus beaucoup dans les journaux les plus vendus...

Écrit par : sagesse | 10/01/2008

ben, bonne année aussi, et si tu as LST dans tes affaires, dis le lui de ma part!

Écrit par : tarmine | 12/01/2008

Comme le mois de janvier n'est pas terminé, je peux encore te souhaiter une très bonne année dans ta campagne perdue...

Écrit par : heure-bleue | 18/01/2008

peebee> rétrograde ? sans doute pas... mais d'un autre côté, vu l'intérêt que présente le sujet... je n'emploie même aucun terme !

Le Goût> comme ici ? Là-bas aussi les chefs de gare rêvent de se déguiser en leur voisin pour pouvoir coucher avec leur femme ?

Sagesse > toujours légionnaire on dirait... Comment ça pas durable ? ça revient tous les 4 ans !

Tarmine> pas dans mes affaires, mais à l'occasion je lui dirai...

Heure-bleue> merci ! Mais je ne suis pas perdu... je suis juste là où je suis.

Écrit par : schleuder | 27/01/2008

Coucou!

Après les commentaires que tu as postés me rappelant qu'un jour j'avais eu l'occasion de lire un "schleuder", je suis passée "chez toi".

Cette note me permet de rebondir:

Je n'ai pas déménagé à la campagne (Berlin n'est pas vraiment rurale), mais depuis que je suis en Allemagne, j'ai arrêté d'écouter/lire/regarder les infos.
Non seulement parce qu'en réalité on n'y apprend rien de neuf (toujours les mêmes sujets... les noms des protagonistes et lieux peuvent être interchangés a volo), mais en plus la façon dont on nous "sert l'info" est systématiquement biaisée, superficielle, voire fausse.

Les infos m'ulcèrent, et pas seulement à cause de mon sentiment d'impuissance vis-à-vis de la misère du monde!

J'imagine que mes études m'ont dégoûtées du journalisme et des médias. On m'y a administré l'overdose!

Enfin... ce qui compte dans la vie, c'est les gens. Surtout ceux qu'on aime. Pour le reste, je suis adepte de la théorie de l'effet papillon: le bien que je fais autour de moi contribue à sauver le monde! ;)

Biz de Teutonie

Écrit par : Selien | 09/04/2008

Les commentaires sont fermés.