Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2008

Note en retard #001 : la clope

Je sais bien, je suis hyper vachement en retard... 4 semaines bientôt que la loi s'applique et je n'en parle que maintenant alors qu'il y a des sujets bien plus intéressants, mais bon, voilà...

Moi qui ait été vacciné de la cigarette par l'alcool (un jour j'ai pris trop des deux en même temps, et bizarrement, y'a qu'à la cigarette que je suis devenu réfractaire... mystère de l'esprit - et de l'estomac - humains), je trouve pourtant assez triste cette interdiction...

D'abord, ceux, nombreux, qui se plaignaient de l'odeur sont en train de se rendre compte que ce n'était pas la seule... et oui, des humains dans un espace fermé, ça dégage !

Ensuite, il y a quinze jours, je regardai une émission (commémorative ?) présentée par l'agaçant Hondelatte (il n'est pas le seul, il y aussi Calvi, Chazal,... j'arrête là, ils sont trop nombreux) sur la cigarette, et dans chaque reportage ou presque étaient vantées deux qualités principales de la cigarette : sa capacité à donner une contenance et  surtout sa vertu contraphobique (j'aime bien ce mot).

En bref, sous prétexte de santé publique, on va jeter dans la rue des fous furieux incapables de maîtriser leurs émotions, incapables de donner le change sur leur vacuité. Il est fort probable que les chiffres de violence vont de nouveau (?) augmenter.

Combat d'arrière garde certes (on peut le constater quand la propagande a réussi à intoxiquer même les fumeurs qui arrivent à affirmer haut et fort qu'ils vont aller mieux en se chopant des crèves sur le trottoir), de la part d'un non fumeur qui plus est, mais franchement, rendez nous les fumeurs dans les lieux publics. La fumée permet de voiler tant de choses (et pour les odeurs, il y a la machine à laver) !!!

06/01/2008

Le mot du jour...

... enfin d'il y a quelques jours.

Depuis que j'ai déménagé à la campagne, j'écoute beaucoup moins les "infos" qui font gloser mais qui n'apportent pas grand chose. Je sais, ça fait un peu "fermé sur soi" que de dire qu'on se tape un peu de ce qui se passe à l'autre bout du monde... Ce n'est pas tout à fait ça en fait... c'est plutôt la sensation que ces informations sont tellement passées à la moulinette qu'on n'apprend de toutes les façons rien, sans parler du fait qu'on ne peut généralement pas faire grand chose. Un avion s'est écrasé en Argentine ? un immeuble écroulé en Pologne ? Des accidents dont on parle parce qu'ils ont atteint le seuil de morts nécessaire...

Bref, si après une période de jeûne, on n'a toujours pas faim, c'est sans doute la marque définitive de la vacuité de ce qu'on appelle aujourd'hui "les infos". Il se trouve cependant que mercredi (ou jeudi ? - je fais des notes de mémoire, et je ne prends plus la peine de vérifier des détails sans importance), sans doute troublé par le silence au bureau j'ai branché sur la radio. Et j'ai donc entendu défiler toutes les émissions de la journée, certaines avec quelque intérêt, d'autres avec ennui, mais j'ai aussi vu passer toutes les "informations", longues et bulletins, flashs...

Et on parlait des élections présidentielles américaines, du moins des candidatures, et un mot revenait souvent que je ne comprenais pas, "cactus", "cocusse", "crocus", un truc du genre. Le type de mot qui débarque d'on ne sait où, repris dans tous les flashs info, puis finalement dans les discussions de bureau ou de bistrot, au sujet duquel vous passez pour un abruti si jamais vous osez demander "Mais qu'est-ce que ça veut dire ?" (au cas où vous auriez l'audace d'insister, vous vous rendriez pourtant compte que la plupart des personnes qui l'emploient ne le font bien souvent que par identification, avec une idée fort vague de son sens).

Bref, un mot utilisé pour "faire local", mais sans véritable utilité.

Pour ne pas vous endormir idiots, je vous mets le lien vers l'article de Wikipédia (libre à vous d'aller voir d'autres sources si ce site vous file de l'urticaire), caucus, et vous verrez après ça que paradoxalement vous n'aurez plus envie d'utiliser ce mot, parce que finalement faisant référence à un contexte trop peu familier alors que les "infos" font comme s'il était évident (toujours la vieille idée qu'il faut s'ouvrir aux autres, ce qui est bien, mais la plupart du temps, on en reste au superficiel, le vocabulaire, le vestimentaire... il est tellement difficile d'admettre que certains contextes nous sont à jamais incompréhensibles, forcément limités que nous sommes ?).

J'en profite pour souhaiter à tous mes lecteurs (ce qui inclut les lectrices) une année 2008 pleine de joies.

16:45 Écrit par Schleuder | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : Caucus, triscotte, infos, manaudou nue