Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2011

Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas

Depuis tout petit, j'ai cette habitude de lire ce qui me passe devant les yeux, machinalement, sans vraiment retenir ce que je lis. C'est ainsi que j'ai lu pendant des années, le matin avant d'aller à l'école, la composition d'un chocolat en poudre, et le blabla sur les qualités de l'emballage de mon lait demi-écrémé quotidien.

Il m'arrive aussi de lire à voix haute, en voiture notamment, les différents panneaux (et ils sont nombreux et variés !) que l'on trouve au bord des routes, surtout quand je suis passager. Je vous laisse imaginer ce que peut penser le conducteur de cette intelligente conversation...

Toout ça pour dire quoi me direz-vous ? Pas grand chose finalement. Juste que lorsque je suis dans ce lieu où l'on est généralement assis, jambes légèrement écartées, coudes posés sur les cuisses, mains croisées sur le devant, dans une position qui a très certainement inspiré Rodin pour son Penseur, j'ai en face de moi ma précieuse réserve de rouleaux, en paquet de 24.

Et depuis toutes ces années que j'utilise les rouleaux de cette même marque, j'ai toujours vu inscrit sur l'emballage, soit 24 rouleaux dont 4 gratuits, soit 20 rouleaux + 4 gratuits.

Et c'est donc en ce lieu propice à la réflexion que je viens enfin de comprendre que y'a arnaque sous roche et que ce distributeur se moque de moi depuis très longtemps, profitant que ma mémoire n'enregistre pas entre 2 achats (24 rouleaux ça dure un certain temps quand même) la subtilité de l'argument commercial.

Voilà, le monde entier est maintenant au courant que les spécialistes de la vente ont l'imagination tordue et débordante.

Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas.

11:10 Écrit par Schleuder | Lien permanent | Commentaires (5)

02/01/2011

1111 : Drôle de numéro pour commencer l'année...

Le seul et unique membre de mon fan club a su trouver les mots pour me motiver à écrire une petite note. Car il faut savoir que ce n'est pas facile de s'y remettre. Il faut d'abord retrouver comment se connecter, puis le mot de passe... il faut aussi retrouver des choses à raconter. Et oui je suis rouillé...

Bon bref, le 1111 est une journée toute trouvée pour refaire surface et satisfaire la curiosité de plus de 200 visiteurs uniques (par mois, ne nous enflammons pas !) sur un blog qui bouge moins souvent que jamais.

2010 fut une année plutôt bonne si l'on considère bourgeoisement que je me suis installé dans une petite maison dont je suis l'unique propriétaire, source de tranquillité en particulier. Si l'on considère également que quelques jours après avoir soufflé 40 bougies (ouais, j'suis un jeune vieux maintenant), une espèce d'ange blonde a bien voulu me trouver suffisamment de charme pour faire de moi son goûter, son dîner, etc. bref me chauffer les pieds pendant les longues nuits neigeuses, hivernales et normandes.

Tout ça pour souhaiter donc à tous ces lecteurs fidèles (saluons en particulier Requêtes directes qui à lui seul représente 90% des visiteurs - statistiques du site) une année 2011 remplie de satisfactions et de bonheurs, vide de saloperies style maladies - surtout les graves, problèmes de sous et autres emmerdes qui arrivent toujours trop vite.

Je me souhaite à moi-même une année avec les mêmes caractéristiques, auxquelles j'ajoute le souhait d'avoir la volonté de faire ce que j'ai à faire, évitant ainsi de tomber dans la flemmardise, si tentatrice, si douce et délicate.

Bonne année 2011 à tous donc !

19:12 Écrit par Schleuder | Lien permanent | Commentaires (9)